BusinessÉconomieFinance
A la Une

Hong Wenqiang : « Le projet Mbalam permet à la République du Cameroun de bénéficier d’un financement intégral de 1,29 milliards de dollars $ sans participation de l’État ni endettement »

À l’occasion du lancement des travaux d’exploitation de fer de Mbalam le 22 décembre 2023, Hong Wenqiang, le directeur général de la société Cameroon Minning Company, l’un des partenaires pris dans le projet, s’est prononcé à la presse.

Un an après la signature du décret attribuant le permis d’exploitation industrielle de fer de Mbalam au Cameroun à la société chinoise Cameroon Mining Company Sarl le 17 août 2022, le projet entre dans sa phase opérationnelle. Le lancement des travaux le 22 décembre 2023 a vu la présence du directeur général, le chinois Hong Wenqiang, l’un des membres du consortium, des ministres des Mines, de l’industrie et du développement technologie, le Pr. Fuh Calistus Gentry et de la Fonction publique, Joseph Le.

Répondant aux questions de la presse nationale, relatives à la cérémonie du jour, le directeur général de la société Cameroon Mining Company Sarl, Hong Wenqiang indique qu’ « en tant que membre du consortium d’entreprises en charge du projet intégrant Mbalam au Cameroun et Nabeba au Congo, Cameroon Mining Company est très heureuse d’annoncer le début imminent des travaux de construction des infrastructures connexes, notamment la voie ferrée de 510 km reliant la mine de fer Mbalam au port autonome de Kribi et la terminal de Kribi. »

Mais sans le chemin de fer, l’entreprise chinoise prévoit d’exploiter jusqu’à 10 millions de tonnes de minerai de fer par an, à transporter par voie routière. « Il me plait de souligner que l’exploitation de la mine de fer de Mbalam se fera en priorité car le consortium a jugé pertinent de ne pas attendre la complétion du chemin de fer pour positionner le Cameroun comme un pays exportateur du minerai de fer », a souligné Hong Wenqiang. Cependant, Cameroon Mining Company Sarl devra augmenter sa production annuelle à 25 millions de tonnes pouvant générer les revenus de 25 millions à l’État du Cameroun, une fois que le chemin de fer sera construit.

Selon Hong Wenqiang « le projet Mbalam permet à la République du Cameroun de bénéficier d’un financement intégral de 1,29 milliard de dollars $ (un peu plus de 768 milliards de F) sans la participation de l’État ni endettement. » Le projet est une niche d’opportunités. Mbalam devra employer au moins 1000 personnes dans sa première phase. On indique également les avantages fiscaaux avec des importantes retombées à l’ordre de 4,32 milliard de dollars $ (près de 2 573 milliards de F) de rente fiscale, dont 958,29 millions de dollars $ provenant du free carry, et 1,31 milliard de dollar $ liés à la transformation locale de fer en acier.

Sandrine Namen

Afficher plus

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité