Reportage
A la Une

Autoroute Yaoundé-Douala phase 2 : le chinois CFHEC signe le contrat très couru

L’État du Cameroun et la société chinoise China First Higway Engineering Compagny Sarl, ont signé le vendredi 12 janvier 2024, un accord-cadre.

C’est au ministère des Travaux publics que le document a été paraphé. Il s’agit d’un important accord-cadre correspondant au démarrage effectif des travaux de construction de la 2e phase de l’autoroute Yaoundé-Douala. Emmanuel Nganou Djoumessi, le ministre des Travaux publics a émargé pour le compte de l’Etat du Cameroun tandis que Du Siyong, le directeur général de la China Firts Higway Engineering Company Sarl (CFHEC) a conclu au nom de sa société.

Selon les deux parties, le lancement des travaux de réalisation de cette section qui va longer jusqu’à Douala, se fera au cours de cette année 2024. Mais avant d’arriver au démarrage proprement dit, un planning devrait être respecté au préalable : la signature des contrats commerciaux ; la levée des financements par l’entreprise CFHEC auprès du principal financier des projets chinois en Afrique, Eximbank, ainsi qu’auprès d’une banque commerciale dont le nom n’est pas encore évoqué ; les procédures pour la libération des emprises entre autre. Ainsi, l’entreprise adjudicataire (CFHEC) et le maître d’ouvrage (l’État du Cameroun) pourront négocier les termes du contrat après exécution de ce planning.

En effet, la signature de ce protocole d’accord témoigne la volonté du Chef de l’Etat camerounais S.E.M. Paul Biya, de joindre la parole à l’acte. Dans son message Nouvel An à la nation, le Président de la République avait indiqué que la réalisation des infrastructures autoroutières sera également ses priorités pour l’année 2024. « Les projets autoroutiers ne seront pas en reste au cours de l’année qui s’annonce, avec notamment le démarrage de la construction de la section urbaine de l’autoroute Yaoundé-Nsimalen et celui de la phase 2 de l’autoroute Yaoundé-Douala », avait souligné Paul Biya, le 31 décembre 2023.

La phase 2 du projet en attente de réalisation dans le cadre d’un partenariat public privé, vise à construire sur 136 kilomètres, une autoroute de 2X2 voies extensibles à 3 voies de Bibodi, la localité du département du Nyong-et-Kellé, région du Centre, à Douala, capitale économique du Cameroun. Les travaux sont segmentés en deux lots : Bidodi-Edéa (70 kilomètres) et Edéa-Douala (66 kilomètres).

Pour ce qui est des financements, le gouvernement camerounais estime le coût total des travaux à 812,8 milliards de FCFA, hors taxe. Et pour le faire, l’Etat devrait apporter une subvention d’investissement au début des travaux afin de soutenir l’équilibre financier du projet.

On indique que l’entreprise chinoise adjudicataire était loin d’être attendu sur l’offre. Elle entre en course après le désistement du groupe Sogea-Satom-Vinci/Razel-Fayat. Le constructeur français avait été également bousculé par le chinois Sinohydro qui, malheureusement ne s’est pas vu confier l’offre.

Seulement, la mise en œuvre effective de la phase 2 de l’autoroute Yaoundé-Douala est annoncée au moment où l’opinion semble-être divisée sur les 60 premiers kilomètres en construction depuis 2013. Un peu plus de 10 ans après, les usagers de l’autoroute attendent toujours sa mise en circulation totale. Une partie de l’infrastructure a été ouverte à la circulation le 31 décembre 2021.

GN

 

Afficher plus

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité